LSA : "Des étiquettes intelligentes pour une géolocalisation ultraprécise"

Le magazine LSA revient sur la géolocalisation précise des produits par l'étiquette électronique, innovation ayant remporté le trophée LSA de l'innovation 2016 dans la catégorie Merchandising.

"SES-imagotag a mis au point la géolocalisation des produits par étiquette électronique, un dispositif qui peut interagir avec les employés comme avec les clients. 

Sur un marché des étiquettes électroniques qui pourrait peser 1 milliard d’euros en 2020, et en plein essor des technologies numériques, SES-imagotag, spécialiste des solutions digitales pour le commerce physique, a créé un dispositif pour géolocaliser avec précision les produits en magasin. « Les promesses des étiquettes électroniques sont nombreuses, du gain de temps à la garantie du prix juste », explique Guillaume Portier, directeur marketing de SES-imagotag.

La proposition de valeur de cette société créée il y a vingt ans va plus loin. « Notre innovation permet de géolocaliser avec précision la référence en magasin » poursuit Guillaume Portier. Ainsi, grâce au planogramme en temps réel, elles permettent d’augmenter la productivité de la préparation de commande pour les drives adossés à des magasins, avec un effet direct sur le picking des produits. Ces étiquettes permettent aussi de connecter le produit et d’engager des interactions avec les clients et avec le personnel. Elles offrent également la possibilité d’afficher en magasin des informations produits habituellement disponibles en ligne, et actualisées en temps réel, telles que les avis clients ou le stock disponible. Le point de vente devient omnicanal grâce à l’étiquette électronique, qui est pour Guillaume Portier « un capteur à forte valeur ajoutée ».

Un travail de fond sur l’efficience en magasin

Mise à jour instantanée des prix, réactivité face à la concurrence, compétitivité des prix, élimination des erreurs manuelles, prix en rayons et aux caisses identiques, amélioration de l’image du magasin, réduction des pénalités, optimisation des marges… Pour les clients comme pour les commerçants, les bénéfices sont multiples. « Il s’agit d’une articulation parfaite des services numériques et de l’expérience des cinq sens que constitue le shopping. Le magasin doit se réinventer, s’emparer de la convergence “phygitale” pour apporter plus d’information et de service au consommateur, lui faire gagner du temps, mais aussi passer à une gestion plus précise, plus fine, optimiser ses coûts, ses stocks, réduire les ruptures et la freinte dans les produits frais », résume-t-on chez SES-imagotag. L’innovation, brevetée, a permis d’améliorer la performance de picking en magasin de 30 à 50 %. Autre apport de cette technologie : collecter les données pour, à terme, agir sur l’efficience en magasin."

Retrouvez l'intégralité de l'article paru le 14 décembre 2016 sur le site de LSA